Historique

Auparavant gérée par le Camp littéraire de Baie-Comeau, l’École nationale de haïku est maintenant sous la responsabilité de l’équipe-poésie de Trois-Rivières.

Les archives du CLBC sont accessibles ici.

 

La poésie agrandit sa famille à Trois-Rivières
Communiqué de presse émanant de l’équipe de Trois-Rivières. Allocution prononcée par madame Danielle Delorme. Février 2017

Le grand voyage – Du Camp littéraire de Baie-Comeau à l’École nationale de haïku
Cet article a été publié dans la Revue Littoral, no 11, automne 2016. Il fait le point sur la transition entre le Camp littéraire de Baie-Comeau et l’École nationale de haïku. Il confirme aussi la survie de cette dernière.

Une aventure nommée Camp littéraire de Baie-Comeau
« Une aventure nommée Camp littéraire de Baie-Comeau » a été publié dans la Revue d’histoire de la Côte-Nord de juin 2015, numéro 59-60, aux pages 61 à 65. Ce texte de Francine Chicoine présente un bilan des réalisations du CLBC de même qu’il parle des orientations qui ont mené à la création de l’École nationale de haïku.

Le Camp Haïku, dix années qui font école
Cet article a été publié dans la Revue Littoral, no 9, automne 2014. Il relate la 10e édition du Camp Haïku qui a eu lieu sous le thème « Spécial Japon » et se termine ainsi :
« Au cours des années, le Camp Haïku de Baie-Comeau a réussi à faire école dans la francophonie. Nous ne pouvons cependant pas nous reposer sur nos lauriers. Dorénavant, toutes nos énergies seront exclusivement consacrées à assurer le maintien, la croissance et la pérennité de cette École unique de haïku. Car à défaut de trouver les fonds nécessaires ainsi qu’une relève adéquate, il faudra nous résigner à un seppuku[1] à la japonaise.

[1]  Seppuku : Suicide rituel, au Japon.